Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Zones d'intervention
Partenaires
Union Europeenne
Accueil > Actualités > Valorisation des produits forestiers non ligneux : extraction d’huile de (...)

En 2013 un groupe de femmes dans le village de Satembila, commune de Tougouri dans la Province du Namentenga s’étant illustré dans l’extraction manuelle d’huile des fruits de balanitès eagyptiaca a sollicité l’appui de ATAD pour la mise en place d’une unité d’extraction. Cette huile extraite est essentiellement alimentaire.

La sollicitation est devenue une réalité depuis le mois de mars 2015 dans le cadre du projet de Résilience sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les Régions du Nord et du Centre-Nord affectées par la crise alimentaire de 2012(PRSAN). Le Projet est financé par la Délégation de l’Union Européenne et exécuté par un consortium d’ONG que sont : OXFAM-Christian Aid-ATAD-ODE. ATAD est le partenaire conduisant le projet dans 7 communes de la Région du Centre-Nord.

L’unité d’extraction d’huile fonctionnant au gasoil, est acquise avec l’expertise des artisans burkinabé est composé de deux modules (un concasseur, une presse) pour tenir compte du coût assez élevé. En effet, l’idéal aurait été d’avoir le module dépulpeuse qui permet de nettoyer les noix avant de les passer au concasseur.

Elle a été installée accompagnée d’une série de formations pour une rentabilité et une efficacité de gestion. Les formations se poursuivront à travers un encadrement de proximité jusqu’à une autonomisation des femmes en la matière.

L’unité en phase de démarrage effectif de production produit actuellement environ 40 litres par jour de travail. 17 femmes y travaillent avec une grande détermination.

Cette unité a reçu la visite le 01 avril 2015 d’une délégation conduite par le chargé de projet développement rural de la DUE dont ce projet fait partie du portefeuille de suivi. Il en a profité pour donner des conseils pour une meilleure exploitation des équipements.

L’organisation autour de l’unité s’active à l’approvisionnement en matière premières que sont les noix, au respect des règles d’hygiène, de recherche de débouchés.

Avant l’acquisition de l’unité, la production annuelle moyenne de 250 litres était vendue principalement dans le village à raison de 1500 FCFA le litre.

La zone regorge de la matière première au regard du parc de balanitès qui s’étend sur plusieurs km². D’autres villages dans la zone pourront également bénéficier du service de l’unité améliorant ainsi sa valorisation de ce produit et les conditions de vie des femmes.

Vidéo