Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Zones d'intervention
Partenaires
Union Europeenne
Accueil > Réalisations > Programmes en exécutions > Faciliter le Rélèvement des Ménages Affectés par la Crise Alimentaire (...)

1. CONTEXTE

Le projet fait suite aux autres projets financés par oxfam dans la zone et ceci dans le cadre du soutien aux populations victimes de la crise alimentaire

2. OBJECTIF GLOBAL.

Appui à la résilience des moyens d’existence et au renforcement des capacités d’adaptation des ménages affectés par la crise alimentaire de 2011-2012

3. OBJECTIF SPECIFIQUE

Faciliter le relèvement des ménages affectés par la crise alimentaire 2011-2012 dans les régions du Nord, Centre-Nord

4. RESULTATS ATTENDUS

  • R.1 : La résilience des ménages agricoles est améliorée
  • R.2 : Les ménages pauvres et vulnérables reconstituent leur petit élevage familial
  • R.3 : Les capacités des communautés sont renforcées dans la prévention et la gestion des crises alimentaires.

5. ACTIVITES PAR RESULTAT

Sur la base de ce diagnostic et des capacités de mise en œuvre d’Oxfam et de ses partenaires, l’intervention propose dans la région du Nord et du centre Nord, un appui aux économies familiales basé sur 4 volets :
- Soutien à la pratique de la culture maraîchère de contre saison (entre octobre à mars de chaque année) soit 2 campagnes au cours de ce projet
-  Soutien à la culture pluviale 2012-2013
-  Soutien à la reconstitution du petit élevage familial (pendant la durée du projet).
-  Soutien à la réhabilitation d’infrastructures productives communautaires par du cash for work : barrages, périmètre rizicole, exploitations agricoles dégradées endommagées par les chocs climatiques (pendant la durée du projet mais en saison sèche).

5.1. Activités du résultat 1

  • A1.1. Sélection des bénéficiaires
  • A1.2. Réhabiliter les infrastructures productives par du cash for work
  • A1.3. Aménager/Réhabiliter 10 ha pour la production maraîchère et rizicole
  • A1.4 Appuyer la production maraîchère
  • A1.5. Appuyer la sécurisation foncière des espaces de production
  • A1.6. Construire des greniers sans bois pour la conservation des produits maraîchers
  • A1.7. Acquérir du matériel pour faciliter l’exhaure de l’eau pour l’irrigation
  • A1.8. Formation des femmes sur les techniques maraichères et compte d’exploitation
  • A1.9. Distribution de semences améliorées et d’intrants agricoles

5.2. Activités résultat 2 :

  • A2.1. Sélection des bénéficiaires
  • A2.2. Distribuer 1.710 moutons de case pour le petit élevage des femmes
  • A2.3. Mettre à la disposition des femmes des aliments et soins vétérinaires pour la production du petit élevage
  • A2.4. Mise en place de kits vétérinaires dans les villages
  • A2.5. Formation des femmes sur les soins vétérinaires primaires

5.3. Activités du résultat 3 :

  • A3.1. Atelier d’échanges sur les rôles des communes dans la prévention et gestion des crises
  • A3.2 Mise en place de villages pilotes pour le système d’alerte précoce
  • A3.3. Participer à l’animation du dispositif SAP et les autorités nationales sur l’analyse des résultats HEA
  • A3.4. Animer/former les partenaires, structures décentralisées et collectivités locales sur les thématiques de réponse humanitaire (transfert monétaire, déstockage/restockage, …)
  • A3.5. Capitaliser et diffuser les apprentissages réussis

6. INDICATEURS  :

  • 50% de ménages ont augmenté leur production agricole de 20%
  • 50% de ménages qui déclarent avoir utilisé les systèmes communautaires de gestion de vivres (Banques de céréales ou warrantage, autres) pour surmonter la période soudure
  • 70% des ménages déclarent avoir diversifié leur menu quotidien
  • 70% du cash est utilisé dans la satisfaction des besoins alimentaires

7. BENEFICIAIRES DIRECTS

7.1. nombre de bénéficiaires

35 150 dans 20 villages où s’exécutaient les projets précédents
35 000 personnes soit 5 000 ménages (7 personne/ménage)
150 personnes du dispositif SAP

7.2. Les critères d’identification des bénéficiaires

  • Ménages très pauvres et pauvres qui dépendent du marché pour son alimentation à plus de 60% en année dite normale donc plus exposé à la hausse des prix des denrées
  • La faible possession d’animaux surtout de petits ruminants (0 à 5 chèvres ou moutons) avec une tendance à la décapitalisation dans le contexte de crise alimentaire actuelle ;
  • Les femmes chefs de ménages ou des femmes enceintes et ou allaitantes avec des enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition et prises en charge par des services de santé ou autres acteurs travaillant dans la prise en charge nutritionnelle.

8. ZONE D’INTERVENTION

Pour des raisons de rendre visibles et consistantes les actions le projet couvrira deux communes. Ce qui permettra la mise en œuvre d’actions d’envergure et un appui technique rapproché.

  • Province : Passoré
  • Communes : Arbollé, La-toden
  • villages : 20 à raison de 10 par commune

9. BUDGET ET PARTENAIRES

BUDGET TOTAL : 700 000 € soit 450 000 000 EN FCFA

PARTENAIRE TECHNIQUE ET FINANCIER  : Oxfam Solidarité représenté par Intermon Oxfam spécialisé dans le volet urgence humanitaire
DUREE : 1er avril 2013 au 30 septembre 2014, soit 18 mois

10. DEMARRAGE DU PROJET

Il est effectif depuis le 1er avril 2013 avec la mise en place de l’équipe du projet, le processus de socialisation du projet, l’information au niveau de la zone de couverture de projet, la visite de certains sites comme les bas-fonds et les périmètres maraîchers

Vidéo